William et Olivier, responsables Web

Quelles sont vos principales missions ?

Quand vous naviguez sur Internet et visitez des pages Web, vous ne voyez que la partie émergée de l’iceberg ! Notre mission est avant tout de concevoir et de maintenir l’architecture de tous les sites Web d’Universalis (ce qui représente presque une dizaine de sites à gérer !) ainsi que nos services en ligne. Un site Web doit être opérationnel 24h/24, pour le monde entier : c’est à nous d’en assurer le bon fonctionnement permanent !

L’une des particularités d’Universalis est d’avoir en interne son propre service Web, ce qui est une vraie force, à la fois pour la maîtrise complète du système, la gestion rapide des bugs informatiques et les échanges facilités avec les éditeurs.

Peut-on dire que vous êtes des architectes du Web ?

Oui exactement puisque nous construisons des sites Internet de A à Z ! L’univers du numérique et du Web peut parfois impressionner avec ses langages spécifiques (HTML5, Java, CSS… qu’on appelle le code !) et ses protocoles à maîtriser. Notre travail suit des règles très strictes : une virgule au mauvais endroit peut faire bouger tout le site, comme un mur mal placé déséquilibre un bâtiment entier… Heureusement, nous avons l’avantage de pouvoir le reconstruire facilement. Faire du « code » c’est, en quelque sorte, grogner et ensuite crier victoire quand ça marche !

Nous sommes aussi les urbanistes de l’information puisque nous aménageons les données sur les sites Web, c’est-à-dire les rendre lisibles, accessibles pour tous et les hiérarchiser. Pour cela, nous nous tenons toujours au courant des tendances et des nouvelles pratiques, par exemple l’arrivée du smartphone. La navigation sur mobile a bousculé la manière de concevoir un site : on parle de « mobile first », parce que le site est construit en premier lieu pour une utilisation sur smartphone-tablette puis sur ordinateur. Nous avons appliqué ce principe pour l’ensemble de nos sites afin de les rendre accessibles sur tous les supports. Indispensable de nos jours !

Comment travailler avec ceux qui ne parlent pas le « Web » ?

L’enjeu est de comprendre ce que nos collègues (aux services éditorial et marketing) souhaitent mettre en avant ou réaliser et de se représenter ce qu’ils veulent développer : cela demande de la communication, des échanges et de l’acuité ! L’équipe commerciale et le support client nous communiquent également les retours des utilisateurs et les points à améliorer.

Le point délicat de notre travail est de trouver un équilibre entre les demandes et leur faisabilité technique. Nous surprenons souvent nos collègues avec des propositions qui vont au-delà de ce qu’ils avaient imaginé. Ce qui fait toute la force de notre offre, c’est proposer des contenus de qualité par l’intermédiaire d’une plate-forme digitale accessible et innovante !

Partager sur