Françoise et Gilles, éditeurs histoire-géographie et art

Être éditeurs chez Universalis, qu’est-ce que c’est ?

Nous contribuons au bon fonctionnement de tout le processus éditorial, de la veille éditoriale à l’intégration du contenu :
Le processus éditorial
Le processus éditorial
Nous définissons les sujets à traiter pour enrichir notre base de données, à partir des thèmes qui nous semblent importants. Le travail de veille nous permet de sélectionner les informations pertinentes dans le flux quotidien présent sur Internet et dans les médias. Nous cherchons avant tout à prendre du recul face à des données pléthoriques, à vérifier à chaque fois leur validité et à les mettre en relation avec les autres connaissances.
Nous sommes aussi à l’écoute des pratiques de nos lecteurs afin de comprendre leurs usages et leurs besoins. Notre lectorat est très varié (enseignants, étudiants, chercheurs, lecteurs particuliers…). Enfin, nous maintenons un dialogue régulier avec les auteurs d’Universalis.

Donc, les articles ne sont pas écrits par les éditeurs d’Universalis ?

Non, ils sont rédigés par de nombreux auteurs extérieurs à l’entreprise. Notre rôle est de trouver les auteurs adéquats, spécialistes dans leur domaine, pour les sujets à traiter. Bien que très sollicités, ils collaborent régulièrement avec Universalis.
Nous jouons ensuite le rôle de chef d’orchestre : accompagner l’auteur dans sa rédaction, vérifier l’exactitude de l’information, choisir l’illustration, transmettre l’article au pôle correction, gérer les échanges… La construction et le ton de l’article doivent correspondre à l’univers éditorial d’Universalis. Nous nous assurons que l’écriture est homogène d’un article à l’autre : pour vous cela rend la lecture plus facile et plus agréable !

Qu’est-ce que l’apparition du numérique a changé dans votre travail ?

Beaucoup de choses ! Les nouveaux outils mis à notre disposition permettent d’assurer une veille plus précise des articles existants (que cela soit au niveau des auteurs ou des thématiques… notre base de données est immense !) et de l’actualité. La dématérialisation des contenus a permis un travail plus souple sur les textes et a créé un rapport différent avec l’article de l’auteur : il est beaucoup plus facile d’intervenir sur le document et de le modifier.
Enfin, le numérique met le savoir à la portée de tous. Il permet le développement de nouveaux usages : lecture des articles sur différents supports, rapidité de l’information… autant d’éléments que nous prenons en compte dans notre travail.
Partager sur

, , , ,